Marais Poitevin Revue par Tate

Nous étions en tournée à nouveau dans le Marais Poitevin, cette fois nous avions prévu de prendre une route que ni ni Trevor j'avais pris avant, c'était de suivre la Niortaise Sèvres sur le côté Deux Sèvres à l'est de Maille aussi longtemps que la route est resté à côté de la rivière, qui nous l'avions prévu cela nous amène à Thaire le Fagnoux Ce tronçon de la rivière Noirtaise Sèvres marque la frontière entre les Pays de la Loire et le Poitou-Charentes et nous étions sur un sol étranger regardant à travers la rivière à la bien-aimée Vendée . La vérité est que Trevor avait parcouru une partie de ce tronçon du fleuve, avant, mais qui avait été du côté vendéen et de la piste a pris fin abruptement dans le jardin de quelqu'un quand la route a tout simplement manqué.

Nous nous sommes approchés par Maille Doix un lieu assez peu qui avait manifestement été riches dans le passé, car il ya beaucoup de propriétés importantes dans et autour du village. Nous sommes arrivés à Maillé et garé près de la rivière, il pleuvait, il était gris, c'était une honte. Nous étions à la recherche de café, mais il n'y avait nulle part ouvert, il y avait une belle église, mais ce n'était pas ouverte non plus. Toutes les barges ont été ligotés, aucun des lieux touristiques habituels étaient ouvertes et il n'y avait absolument personne sur. Le temps était toutefois de compensation si nous vivions dans l'espérance, mais pour l'instant nous avons eu à vivre sans café. Nous labouré à notre prochain arrêt qui a été à visiter notre destination proposée déjeuner L'Auberge du Vieux Batelier à La Croix des Marys. Nous avons examiné le menu et il était un peu cher et que nous nous étions chargés de la recherche sur la valeur pour l'argent, quand Trevor dit que c'est devenu très actif, car il était fréquenté par des coach, j'ai perdu mon envie de manger là-bas. Nous avons décidé que nous allions poursuivre notre voyage et de trouver une alternative. Donc, nous avons tourné sur la route Riverside et traîné le long de la prise dans la paix et la sérénité de la large rivière langoureuse. Nous sommes tombés sur un endroit incroyablement jolie petite appelé Le Fosse de Loup, il n'y avait pas grand-chose là-bas, un couple de saules pleureurs et de quelques maisons, mais c'était vraiment intéressant et typé de ce tronçon de la rivière. Ayant atteint le point où la route à gauche de la rivière nous avons roulé sur en Courçon, un petit bourg avec rien de spécial en elle, si ce n'est que juste à côté du parking est un bar / café et enfin nous avons réussi à nous une tasse de café.

Le temps s'était éclairci considérablement augmenté et le soleil brillait, nous sommes retournés à La Croix des Marys et prit le chemin de la rivière vers Damvix, il s'agissait d'une route tout aussi enchanteur le long du fleuve. Nous sommes tombés sur une écrevisse d'eau douce grande taille au milieu de la route, Trevor est sorti et je pensais qu'il allait le mettre en sac pour une collation, mais l'écrevisse a pas de match facile si Trevor fait la chose humaine et à l'aide d'un bâton qu'il manoeuvré pour revenir dans l'herbe longue au bord de la rivière, je me dis que j'aurais eu mon appareil photo comme c'était une scène vraiment drôle, l'écrevisse à vraiment mettre en place une lutte terrible. Le reste du voyage à Damvix a été une grande partie de la même chose avec de petites maisons en pointillés le long des rives, des parcelles de terrain dont certaines avec de grandes tentes ou camping-car une installation pour l'été et comme toile de fond de tout le fleuve indolent glisser sans bruit. Il était beau et instantanément mis Renoir à l'esprit.

Nous sommes arrivés dans la bataille Damvix et Trevor avec les écrevisses avait activé son appétit. Maintenant, quand Trevor reçoit l'appel de manger c'est une nécessité de trouver un endroit assez rapidement, je pense à l'avenir, nous aurons pour emballer des biscuits pour conjurer sa faim. Ce fut dans ces circonstances que nous sommes entrés Damvix, un joli petit village sur l'un des canaux, il est un chaland grand restaurant qui s'écarte du quai, mais à 41 euros par tête, il n'était pas ce que nous recherchions. Je l'ai dit à Trevor que je préfère continuer sur la route de Damvix à Arcais dans une tentative de trouver un petit restaurant sur le canal avec un charme peu plus, mais la faim Trevor a gagné la journée et nous avons décidé de manger à l'un des restaurants dans Damvix. Il y avait 2 restaurants sur les coins opposés, nous avons décidé sur la Deux Saisons uniquement parce que ils ont annoncé de façon limitée le contenu de leurs 12 euros la formule, tandis que le restaurant n'a pas d'autres.
J'ai posté un examen distinct du restaurant sur la page correspondante. Après le déjeuner, nous sommes rentrés dans le bus et parcouru des routes plus familières. D'ailleurs il y avait plusieurs petits restaurants ensemble le long des rivières et des canaux; ils ressemblaient exactement le genre de chose que je voulais essayer. Certains d'entre eux semblait bon, mais qui sait comment bien ou coûteux qu'ils auraient été, par le regard des voitures garées à un ou deux d'entre eux je pense que nous pourrions bien avoir raté un truc, encore on peut espérer une autre fois.

Sur notre chemin du retour Trevor a décidé qu'il voulait pour trouver le port à Bouillé-Courdault il s'agit d'un puits à la fin d'un long canal rectiligne où les chalands venaient de décharger et tourner. Après un tour de faux qui nous a atterri dans le champ de quelqu'un nous avons trouvé le port, garé et est allé pour un rouleau (c'est une promenade pour vous, mais comme je suis sur le scooter je l'appelle un rouleau). Le port est utilisé maintenant et tous les entrepôts ont été convertis en logements, ce ne sont pas grands bâtiments industriels, mais sont plus en harmonie avec l'architecture Vendéen normal et toute la place est maintenant aussi charmante et jolie comme un lieu peut être. Il ya un bar / Auberge qui semblait bonne, parking décent et l'ombre fournie par des arbres vieux et joli. J'espère que nous reviendrons pour essayer le restaurant et trouver l'endroit aussi paisible et déserte comme c'était le jour de notre visite afin que nous puissions prendre une fois de plus dans l'atmosphère tranquille belle qui fait partie intégrante de ce lieu unique.

La seule chose qui manque est une crème de café et de la glace de sorte que nous sommes revenus sur la route et se rendit à Maillezais, le site d'une abbaye en ruine et une des plaques tournantes du tourisme dans le Marais Poitevin. Nous nous sommes garés dans le parking de l'église et s'en alla, comme d'habitude Trevor s'en alla de son propre chef avec sa caméra et nous avons accepté de répondre par le canal de l'abbaye où il y avait un couple de cafés. J'ai erré à travers la ville et le long de l'abbaye. Les ruines semblent assez impressionnante de l'extérieur de l'enceinte, mais il ya un prix d'admission et je ne peux pas honnêtement voir l'intérêt de payer pour regarder un tas de décombres, alors je les ai passé et ensuite vers le canal. Je suis arrivé seulement à être accueilli par la scène de personnes dans les vêtements bizarres avec de l'argent visages peints de travail sur les ordinateurs portables. Je me demandais s'il y avait eu quelque chose dans la nourriture pour le déjeuner ou si le mélange bizarre a été la réaction et de me faire halluciner. Il était tellement déroutant que j'ai commencé à remonter à la route, heureusement, Trevor est apparu et nous nous sommes aventurés vers le bas avec une confiance renouvelée, au moins il a vu l'argent têtes, si bien que je n'étais pas une hallucination. Le café étant grande, nous avons pu s'asseoir au coin de la tête et d'argent lorsque nous avons commandé nos cafés et glaces J'ai demandé à la serveuse à leur sujet, elle m'a dit qu'ils étaient des artistes dans un spectaculaire qui se passait que ouf soir, ! Heureusement nous n'avons pas été envahis par le haut par l'argent portable brandissant des étrangers rencontrés et tout était de nouveau bien dans la Vendée.

A propos de l'auteur: Tate passe les étés dans la Vendée et se passionne pour le bon vin et la bonne nourriture, il écrit maintenant exclusivement pour le site www.vendee-guide.co.uk Cet article ne peut être reproduite tant qu'il a gardé dans son intégralité, y compris cette Bio.

Retour au Marais Poitevin



VENDEE GUIDE,     Information touristique |  Histoire de la Vendee | Hebergements | Photos | Videos | Revues, 
Vendee Guide in English
Sud Vendee.... Haut Bocage.... Littoral.... Marais Poitevin.... Marais Breton.... Bas Bocage.... Plaine.... Marais Olonne..
port de Courdault
Tate a Maillezais
Contactez-nous | Faire de la publicité | Hébergement  | Juridique | Plan du site
Conformément à la loi "Informatique et Libertés " du 6 Janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit , s'il vous plaît contactez-nous.
Copyright © 2011 Vendée- Guide.com
Recherche personnalisée
Web