Le Baie de l'Aiguillon

Le Baie de l'Aiguillon est tout ce qui reste du grand golfe de Picton, c'est un endroit où il ya une interaction entre terre et mer, entre l'eau douce et eau salée, et entre l'homme et la nature, ces interactions sont nombreuses mais il est une transition gracieuse du continent à l'océan. Avec le rythme des marées par jour, le paysage change, révélant les vasières et les marais salés à marée basse, encore immergeant complètement la baie à marée haute, et seulement freinée par l'homme fait des digues.
La Baie de L'Aiguillon que nous voyons aujourd'hui est le résultat de la première, l'envasement naturel du golfe du Picton et d'autre part les travaux de drainage successifs qui ont été effectués à partir du Moyen Age à nos jours, qui récupéré quelque 100 000 hectares des terres et a formé le Marais Poitevin. Ces polders et les prairies près de encerclent la baie et les rivières, les canaux et les fossés qui continuent de vidange de ces terres se retrouvent dans la baie apportant avec eux des éléments nutritifs importants.
Il est le point de rencontre de deux éco-systèmes, celui du Marais Poitevin et le Pertuis Breton que la région de la baie est appelée. Il est typique d'une baie estuaire ou fermé qui constitue un système biologique dans les sédiments jamais dépôt. C'est un domaine où seuls spécialisés et souvent des plantes rares à survivre avec les oiseaux et les animaux qui se sont adaptés aux conditions.
La Baie de l'Aiguillon est une réserve naturelle nationale, en effet il est l'une des réserves les plus importantes en France, reçu des centaines de milliers d'oiseaux d'eau migrateurs chaque année. C'est un paradis d'observateurs d'oiseau avec plus d'un tiers de tous les avocettes en France pendant l'hiver ici. La qualité et la richesse de ces eaux attirent les échassiers et la sauvagine, plus de 45.000 échassiers du Groenland et la Sibérie s'arrêter ici, et 25.000 à 35.000 oiseaux aquatiques, notamment des canards, des oies et des cygnes (également de séjour) sont des résidents d'hiver dans la baie.
L'homme a non seulement collaboré en drainant et contenant les Poitiven Marais, mais a également exploité les richesses naturelles de la baie. Aujourd'hui, les élevages de moules de la baie de l'Aiguillon sont de grande importance économique. On dit que un tiers de tous les moules d'élevage en France viennent d'ici. Sur le sel des marais moutons prairies sont pâturées, il s'agit d'un domaine d'écosystèmes fragiles structures où l'homme travaille en harmonie avec la nature pour le bien des deux.



Retour au Marais Poitevin


   
VENDEE GUIDE.com  Information touristique,  Histoire de la Vendee,  Herbergements,   Photos,   Revues,  Cartes,
Sud Vendee..... Haut Bocage..... Littoral.... Marais Poitevin..... Marais Breton..... Bas Bocage..... Plaine..... Marais Olonne..
Vendee Guide in English
Contactez-nous | Faire de la publicité | Hébergement  | Juridique | Plan du site
Conformément à la loi "Informatique et Libertés " du 6 Janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit , s'il vous plaît contactez-nous.
Copyright © 2010 Vendée- Guide.com
Recherche personnalisée
Web
 
 
 
Nesting Sites for Black Kites